L’histoire de Tori

Un appui à ceux qui en ont grandement besoin

L’histoire de Tori

Tori adore danser. Elle aime les poupées, les licornes et le rouge à lèvres. Selon sa mère, Amanda, cette petite fille de six ans sourit constamment.

Depuis que Tori a reçu un diagnostic d’anémie aplasique, rare maladie du sang causée par un mauvais développement de la moelle osseuse, sa bonne humeur a permis à sa famille de faire face à des moments très difficiles.

« Toujours joyeuse, elle chante et elle danse sans arrêt. Elle ne se laisse jamais abattre », dit Amanda. « Elle nous aide à tenir le coup. »

La maladie de Tori s’est d’abord manifestée par l’apparition d’ecchymoses, suivie de saignements de nez. Ses parents l’ont amenée à l’hôpital local, qui l’a rapidement envoyée au Janeway Children’s Health and Rehabilitation Centre de St. John’s, Terre-Neuve, situé à deux heures de route de là.

« Nous passions notre temps à attendre », dit Amanda. « Elle n’allait pas mieux, mais son état restait stable. »

Lorsque Tori reçoit ses traitements pour améliorer son taux de cellules sanguines, généralement sous forme de transfusions, son père, James, fait souvent l’aller-retour de quatre heures entre St. John’s et Branch, où vit leur fille aînée, Karen. Les deux parents ayant cessé de travailler pour prendre soin de leur fille, ils étouffent sous les coûts. Ainsi, quand Amanda a découvert que le programme Faites le plein d’amour d’Irving Oil pouvait les aider à payer leurs frais de déplacement, ils ont pu se débarrasser d’un énorme fardeau, dit-elle.

« C’est tout un soulagement », affirme Amanda. « Ça nous fait un stress de moins à gérer. »

Malgré ses défis, Tori garde la tête haute.

« Elle m’épate », dit sa mère. « Je ne suis pas du genre à pleurer, mais parfois je me laisse aller, parce que c’est très difficile. »

Et pourtant, Tori « vit tout ça sans problème », dit-elle. Lorsqu’il fait chaud et que la plupart des enfants sont à la plage ou jouent avec leurs amis, Tori ne peut faire comme eux. « Elle ne peut faire ces activités pour l’instant, mais elle ne se plaint pas. Elle sourit et accepte sa situation. »

Amanda dit que tout ce processus lui a permis d’apprécier davantage la patience et la bonne santé.

Malgré tout, Tori continue de rêver à des jours meilleurs, à un avenir où elle serait scientifique, vétérinaire ou autre carrière intéressante. Parce qu’à ses yeux, le monde est plein d’espoir.